Wall Street termine en hausse, aidée par des propos de Donald Trump

2 juillet 2018

Paru sur Boursorama.com

 

Wall Street a terminé en hausse lundi, soutenue en deuxième partie de séance par des propos du président américain Donald Trump concernant l’avenir des Etats-Unis au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

 

 

 

Selon les résultats définitifs à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,15 % à 24.307,18 points.

 

Le Nasdaq, à forte composante technologique, a avancé de 0,76 % à 7.567,69 points.

 

L’indice élargi S&P 500 a progressé de 0,31 %, à 2.726,71 points.

 

“Nous ne prévoyons rien pour le moment”, a affirmé Donald Trump lundi au sujet d’éventuelles mesures pour quitter l’OMC, ajoutant que “s’ils (l’OMC) ne nous traitent pas correctement, nous ferons quelque chose”.

 

“Le président américain a adopté un ton beaucoup plus conciliant vis-à-vis de l’OMC. Il a également affirmé que les décisions concernant l’accord de libre-échange nord américain (Aléna) pourraient finalement être prises après les élections de mi-mandat”, a affirmé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

 

“Pour une fois Donald Trump a calmé le jeu”, a-t-il ajouté.

 

Après une semaine de net recul à Wall Street, les courtiers étaient restés très prudents à l’ouverture lundi, les principaux indices perdant entre 0,5 et 0,7 % lestés également par un net recul des cours du pétrole.

 

Celui-ci a perduré sur l’ensemble de la séance et pesé sur le secteur de l’énergie. L’indice regroupant ces valeurs au sein d’un sous-indice du S&P 500 a ainsi reculé de 1,55 %.

 

Les majors pétrolières Chevron (-1,72 % à 124,25 dollars) et ExxonMobil (-1,17 % à 81,76 dollars) ont également souffert.

 

Mais Wall Street a bénéficié dans le même temps d’une forte progression des valeurs technologiques, traditionnel carburant lorsque l’optimisme des courtiers reprend le dessus.

 

Les valeurs de la tech regroupées au sein du S&P 500 ont ainsi gagné en moyenne 0,99 %, portées notamment par Facebook (+1,56 % à 197,36 dollars), Twitter (+3,00 % à 44,98 dollars) et Apple (+1,12 % à 187,18 dollars).

 

Le marché obligataire reculait: le rendement sur la dette américaine à 10 ans montait vers 20H30 GMT à 2,867 % contre 2,860 % vendredi soir, et celui à 30 ans à 2,992 % contre 2,989 % à la précédente clôture.

 

 

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.