Lettre de conjoncture – 3e trimestre 2017

10 octobre 2017

Lettre de conjoncture Meeschaert Gestion Privée

La mondialisation a créé des groupes de taille gigantesque qui aujourd’hui, en chiffre d’affaires, pèsent plus lourd que de nombreux PNB d’Etats indépendants.

 
Le rôle de ces entreprises est devenu primordial tant sur un plan économique que géopolitique. Ces grandes sociétés ont une forte responsabilité dans cette croissance pacifiée et harmonieuse appelée de tous leurs vœux par les dirigeants politiques.
 

Envisager une réduction de l’empreinte carbone ou des émissions de gaz à effet de serre ne peut se faire qu’avec la participation de ces géants capitalistiques. Ainsi, les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) sont plus représentatifs de la puissance américaine que ses forces armées. Par les progrès techniques qu’ils proposent, leurs implications dans la société de demain ne peuvent être ignorées ni par le commun des mortels ni par les gouvernements. Aussi, la grande convergence des NBIC (nanotechnologies, biotechnologie, technologies de l’information et intelligence artificielle) qui vise à améliorer les performances humaines par l’intégration de technologies, peut mettre en péril la nature même de l’Homme. Au XXe siècle, la survie de notre espèce à l’ère nucléaire était entre les mains de quelques-uns. Aujourd’hui, elle repose de plus en plus sur des entrepreneurs et des entreprises qui, sous prétexte de profit, peuvent nous conduire à une dérive irrémédiable. En nous promettant une vie pratiquement éternelle, Google ne nous rassure pas plus que Monsieur Kim Jong-Un.
Dans ce contexte, il nous paraît important de mettre l’accent sur l’attitude des entreprises et de leurs dirigeants vis-à-vis de ces questions fondamentales. De ce fait, la gouvernance doit plus que jamais être au coeur de notre préoccupation en tant qu’investisseur responsable.

 

Consultez la lettre de conjoncture.